Articles

Ici vous trouverez des articles sur des sujets divers en lien avec la psychologie

Les outils du psychologue : travailler le poids émotionnel avec les patients adultes

Dans les thérapies adultes, les patients arrivent parfois avec un poids émotionnel de souffrance, colère, culpabilité, tristesse,…accumulé depuis de nombreuses années voire de décennies. Il est important de prendre en compte ce poids et d’y porter de l’attention avant d’aborder d’autres éléments plus spécifiques de leur histoire.

Plusieurs outils très simples d’utilisation peuvent accompagner le travail de la séance.

La mesure symbolique du poids émotionnel

Lorsqu’un patient adulte commence à m’énumérer des choses très lourdes qu’il a vécu et qu’il porte encore avec lui, je l’invite à prendre le temps de ressentir quel poids pèse sur ses épaules. Souvent il va y avoir un temps de pause où la personne prends conscience, parfois même physiquement de ce qu’elle porte depuis longtemps sans y penser, comme une habitude très ancrée.

Si il lui est difficile de répondre, j’accompagne en proposant des poids en kilogrammes, ou en tonne ou la visualisation d’un objet ( du sac à dos très lourd jusqu’à un immeuble ou même une montagne).

La représentation avec des cubes

Pour cet exercice, il est nécessaire de proposer un cadre de travail (j’utilise une feuille A3).

Je propose au patient des cubes et je lui demande de placer sur la feuille le poids qu’il ressent porter aujourd’hui, maintenant et ici. Je propose toujours également de rajouter d’autres objets disponibles dans le cabinet et je m’assure toujours que c’est suffisant pour lui. Si ce n’est pas le cas, je lui propose plus d’objets et ou un autre support, plus grand ( le bureau par exemple) jusqu’à ce qu’il puisse dire que ce qui est représenté correspond à ce qu’il ressent.

Exemple en thérapie

J’ai reçu un jour un patient qui portait un poids émotionnel immense en termes de souffrance et de douleur de vivre. Pour représenter ce poids il a utilisé un grand canapé très lourd de mon cabinet, sur lequel il ajouté un grand fauteuil, des caisses de jeux, une table pour enfants en plastiques, deux petits chaises, deux tables basses, un grand carnet à dessin, des peluches et une boîte de mouchoirs.

Nous avons ensuite pris un long temps pour observer le poids que cela représentait et il a fait la liste des objets. Nous avons travaillé pendant longtemps sur cette liste, il barrait sur la liste à certaines séances des objets plus ou moins lourds au fur et à mesure qu’il se sentait mieux.

Quand l’utiliser

Ce sont des propositions que j’amène le plus souvent en début d’accompagnement, sur les premières séances. Elles évitent l’écueil de rentrer dans le décorticage des situations et permettent d’apporter au patient une attention bienveillante orientée vers leurs ressentis et leurs émotions. Ils repartent le plus souvent avec un autre regard sur eux-même et sur leurs compétences.

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les outils du psychologue : travailler le poids émotionnel avec les patients adultes

Dans les thérapies adultes, les patients arrivent parfois avec un poids émotionnel de souffrance, colère, culpabilité, …

Les outils du psychologue libéral : le logiciel QUALISHARE

Lorsque l’on s’installe à son compte il faut, dans un premier temps se familiariser avec l'accueil du patient dans un …

De l’adolescent au jeune adulte : le tunnel de verre

Fréquemment, je reçois à mon cabinet de jeunes adultes en passage transitionnel. Ils sont en détresse et expriment un …